Quand l'argent surpasse la passion II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Khän le Mar 5 Sep - 16:58

Tout le monde a entendu parler de Rggui ou autres personnes chinoises qui passent leur temps à 'farmer' comme on dit pour vendre par la suite leur butin sur des sites de vente en ligne.

J'errais sur le net quand je tombai sur un article fort décevant:

Article de Libération


En Chine, des jeunes sont payés de 50 à 100 euros par mois pour jouer en ligne pour le compte de clients occidentaux. Ils participent pourtant à un business de plusieurs milliards par an.


Dans un hangar chaud et humide de la petite ville de Jinhua (province du Zhejiang), à 300 kilomètres au sud de Shanghai, une quarantaine de jeunes garçons, torse nu, restent rivés à leur ordinateur, douze heures par jour, six jours sur sept. On les appelle les «fermiers» de l'or virtuel. Ils sont payés entre 50 et 100 euros par mois pour jouer à World of Warcraft (WoW), un immense jeu de rôle sur Internet regroupant environ huit millions de joueurs à travers le monde. La tâche de ces fermiers est de gagner, pour le compte d'autres joueurs, de l'or virtuel, des objets (armures, potions magiques), ou d'améliorer les performances d'un personnage. L'argent, l'équipement et les personnages ainsi valorisés sont ensuite revendus grâce à des virements bancaires à des joueurs occidentaux qui n'ont ni le temps ni l'envie de passer de nombreuses heures à progresser dans le jeu.

Ici, les fermiers (ainsi nommés aux Etats-Unis en référence à la récolte qu'ils produisent) préfèrent s'appeler eux-mêmes «joueurs professionnels». Ce sont, pour la plupart, des moins de 25 ans, familiers des jeux de rôle, qui préfèrent ce métier plutôt qu'un travail en usine pour un salaire équivalent. «Mes parents cultivent le riz dans l'Anhui, à 500 kilomètres d'ici. Je suis parti travailler en ville et c'est le meilleur emploi que j'aie trouvé. Avant, j'assemblais des fermetures Eclair dans une usine, c'était pire», explique Xiao Wang, 21 ans,­ dont deux à récolter de l'or virtuel en tuant des monstres sur Internet. Il habite dans un dortoir de douze personnes qui dorment à même le sol, et voit rarement le soleil dans l'atelier aux rideaux de fer baissés où il travaille, aligné avec ses collègues. Le patron passe parfois la tête au-dessus de son épaule pour vérifier ses progrès. L'atelier est clandestin, il n'y a pas de sécurité sociale, pas de normes d'hygiène ou de sécurité.
«Ça fait dix-neuf jours que je coache ce chaman», explique Liang, 20 ans. Sur l'écran, une sorte d'elfe s'agite dans un univers onirique gigantesque, peuplé de créatures inspirées de Tolkien. Il faut courir par monts et par vaux, tuer des monstres avec des pluies de «sortilèges», se précipiter sur le butin, courir encore... La tâche est répétitive, et Liang l'explique en des termes que seuls les initiés comprendront : «Je l'ai pris au niveau 1, et demain j'aurai fini de l'amener au niveau 60, le maximum. Normalement, ça ne prend que deux semaines, mais là il faut en plus que je lui obtienne 300 points en pêche à la ligne et en cuisine, 600 pièces d'or, un souffle du dragon de nuit, des baies de boutons de vent à 150, une réputation exaltée dans une ville majeure, une monture épique et des tubercules fouetteurs.»

Ce service, élaboré sur mesure, est facturé 520 dollars bien réels au client, soit huit fois le salaire mensuel de Liang, mais ce dernier n'en sait rien. La «ferme» propose des services plus simples, comme gagner pour vous mille pièces d'or en trois jours (cent dollars), ou assouvir une vengeance (prix variable). Aux produits courants prisés par les amateurs de jeux de rôle (une potion, une armure), les fermes chinoises ont peu à peu ajouté des réalisations à la commande.

Une prison fait jouer ses détenus
Il y aurait dans toute la Chine entre vingt mille et cinquante mille de ces ateliers dédiés à l'économie virtuelle, selon Jin Ge, sociologue et documentariste à l'université de San Diego (Californie), qui travaille depuis plusieurs années sur les fermes virtuelles chinoises. L'estimation est confirmée par plusieurs patrons. Certains ateliers sont très petits, d'autres sont de véritables entreprises déclarées, employant des centaines de personnes. La plus grosse répertoriée, dans la province du Shaanxi, compte près de 3 500 employés. La plupart sont de taille moyenne, avec une cinquantaine d'ordinateurs. Des patrons de fermes qui ne veulent pas être cités parlent même d'une prison dans le nord-est du pays qui fait jouer ses détenus pour engranger des profits ­ de la «concurrence déloyale», selon eux.
A l'autre bout de la chaîne économique, les acheteurs sont américains ou européens. Entre les deux, il y a de grandes entreprises américaines. La plus grande du genre, Ige.com, dont le fondateur a débuté dans le virtuel avec des sites pornographiques, catalyse environ la moitié des reventes mondiales du jeu WoW. Ces brokers occidentaux d'un nouveau genre sont très mal vus par les patrons de fermes chinoises, car ils prélèvent des marges énormes sur les reventes. Ils profitent du fait que les fermiers chinois ne parlent pas l'anglais et n'ont pas l'expérience des marchés internationaux. Et surtout qu'ils ne sont pas autorisés en principe à jouer depuis la Chine avec des personnages inscrits sur des serveurs de jeux américains ou européens, ce qui les empêche de revendre directement objets et personnages.

Le volume de ce marché parallèle des valeurs virtuelles est gigantesque. Déjà estimé par les analystes entre 1,5 et 3 milliards de dollars par an, il pourrait atteindre 7 milliards de dollars en 2009. Il y a même un cours de l'or virtuel variant tous les jours contre le dollar, visible en graphiques sur le site incroyable mais vrai Gameusd.com. «Il est très difficile de donner des chiffres globaux précis car la plupart des achats sont intraçables. Ce qui est sûr, c'est que cela augmente vite», estime Edward Castronova, économiste spécialiste du virtuel, qui considère qu'il est «sain et normal» à notre époque que les économies virtuelle et réelle se rejoignent. Paradoxalement, la manne de ce commerce ne profite pas directement aux éditeurs de jeux vidéo, qui détiennent le premier marché. La société Blizzard, par exemple, qui édite WoW, le principal jeu en ligne captant plus de la moitié des 14 millions d'abonnés occidentaux actuels (selon Mmogchart.com), tire ses profits des abonnements, et non pas des reventes de biens virtuels. Blizzard indique dans ses notices légales qu'il détient la propriété intellectuelle de tous les produits liés à ses jeux et s'oppose à leur revente. Mais les joueurs arguent qu'ils passent du temps à acquérir ces biens, et que, en conséquence ,c'est leur propriété. Seule la Corée du Sud, où plus de 40 % des internautes jouent en ligne, a une jurisprudence sur cette économie, en faveur des joueurs. Dans le reste du monde, c'est le flou juridique. Et pendant que les législateurs d'outre-Atlantique commencent à peine à s'interroger sur le sujet, les millions défilent. «Même si cette économie leur échappe, les sociétés de jeux vidéo y trouvent leur compte car de nombreux joueurs se désabonneraient s'ils ne pouvaient pas acheter librement des objets virtuels», estime Jin Ge, le sociologue de l'université de San Diego.

Jusqu'à présent, les éditeurs de jeux n'ont pas intenté de procès aux revendeurs et ont simplement demandé aux sociétés comme eBay de faire inscrire sur leur site leur règlement sur les reventes d'objets virtuels. En revanche, les comptes de joueurs «robots» de WoW, ceux qui font jouer des programmes à leur place, sont fermés systématiquement, et les joueurs chinois sont de facto désormais interdits sur les serveurs américains. Mais tous les joueurs professionnels restent pour l'heure impossibles à traquer, difficiles à distinguer des amateurs, d'autant plus qu'ils utilisent des serveurs relais basés aux Etats-Unis, parfois achetés à prix d'or par les patrons de fermes pour masquer leur localisation géographique.

Certes, nombre de joueurs occidentaux se plaignent de ces fermiers qui faussent les règles du jeu et créent une dévalorisation des objets virtuels en les proposant en surabondance, mais les râleurs sont minoritaires par rapport aux acheteurs. Jin Ge remarque aussi que «les fournisseurs chinois occupent exactement la même place dans l'économie réelle que dans la virtuelle, c'est le bas de la chaîne alimentaire de la mondialisation, la réexportation de produits auxquels ils ajoutent de la valeur mais dont ils ne sont pas propriétaires. La hiérarchie économique reste la même dans cette "nouvelle nouvelle économie", Internet n'a pas modifié les inégalités déjà en place».

Hobby de jeunes désoeuvrés
La Chine, réputée «atelier du monde», s'est donc imposée en quelques années comme premier fournisseur de biens virtuels. La main-d'oeuvre y est bon marché, et, à la différence de l'Inde, du Mexique ou de la Hongrie, qui disposent aussi de fermes virtuelles, le pays compte déjà plus de vingt millions de joueurs réguliers, essentiellement des jeunes désoeuvrés pour lesquels quelques dizaines d'euros gagnés à jouer à leur hobby représentent un salaire acceptable. Dans son entreprise un peu spéciale, A Bao, entrepreneur de 36 ans qui a commencé comme fermier avant de monter sa propre entreprise (Topgameplayer.com), emploie une centaine de jeunes à Jinhua. Sa ferme s'est spécialisée dans le coaching de personnages de WoW créés par des joueurs américains, ce qui lui rapporte plus de 10 000 euros par mois. Son atelier paie des taxes, a pignon sur rue, plantes vertes, pointage des employés et petits voyages d'entreprise. Cette start-up n'a pas un statut très clair, mais a été distinguée par la municipalité comme «bénéfique» car employant des chômeurs potentiellement violents. A Bao, qui a rencontré sa femme sur Internet, ne fait pas de distinction entre l'économie virtuelle et la réelle. Il déplore juste que les deux tiers de ses profits soient «mangés» par les intermédiaires du type Ige. Il espère que ce genre de commerce deviendra totalement légal et lutte contre l'image du fermier virtuel chinois sans foi ni loi. Chez lui, il y a des règles d'honneur : interdiction pour ses employés de répondre aux provocations des «vrais» joueurs, de parler avec eux, d'interférer avec leurs quêtes ou de chasser sur leurs territoires. Le travail avant tout ­ c'est écrit en rouge sur les murs de son atelier. «Nous sommes une entreprise saine qui répond à une demande. Maintenant, il faut créer une marque forte, instaurer des liens directs avec nos clients occidentaux et arrêter de nous faire exploiter, comme toutes les usines chinoises», lance-t-il. Derrière lui, ses employés jouent inlassablement aux jeux en ligne en rêvant d'Amérique.
avatar
Khän
Guide Briznuk
Guide Briznuk

Nombre de messages : 1271
Age : 109
Localisation : Méandres de l\'esprit
Date d'inscription : 15/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://clan-briznuk.phpbb9.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Gheryon le Mar 5 Sep - 17:56

Affligeant mais malheureusement bien réel Sad . Raison de plus selon moi pour rester fidèle à nos valeurs study .

Les gens qui "achètent ces services" comme on dit (qui "exploitent cette misère" selon moi) sont des blaireaux dont le seul objectif est d'avoir mieux que les autres à tout niveau (le fameux "syndrôme de l'assiette du voisin", qui semble toujours mieux garnie) Suspect .

Je laisse ces paumés (qui profitent de cette misère) à leurs jouissances malsaines, et sur ce je retourne me faire plaisir en jouant à WoW... Wink
avatar
Gheryon
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 816
Localisation : Loin...
Date d'inscription : 15/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Invité le Mar 5 Sep - 19:59


Certes, nombre de joueurs occidentaux se plaignent de ces fermiers (...) mais les râleurs sont minoritaires par rapport aux acheteurs.

J'espère bien que non ! Rolling Eyes

J'en appelle aux vétérans :
A votre avis, quelle part des joueurs à recours à ce service ? 1% ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Gheryon le Mar 5 Sep - 23:18

J'ose effectivement espérer que seule une très petite minorité de joueurs a perdu la tête au point de sauter sur de telles occasion.

Cependant, jouant à de nombreux jeux multijoueurs, divers et variés (pas uniquement des MMORPG), j'ai vu des gens qui semblent totalement rationnels (IRL notamment) et honnêtes perdre tout sens commun et se laisser emporter par la vanité et la course à l'échalotte du "loot kipik" (ou autre tricherie, car pour moi profiter de ces offres, c'est tricher).

Je veux croire à tes 1%, voire moins Bankrall... mais le vice d'un monde aussi immersif que celui de WoW est d'estomper chez certains (beaucoup ?) les limites entre le virtuel (un tas de pixels violet) et le réel (le pognon qui ne s'accumule et que l'on ne peut dépenser qu'en trimant tous les jours)...
avatar
Gheryon
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 816
Localisation : Loin...
Date d'inscription : 15/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Wotan le Mer 6 Sep - 11:52

Je sais pas non plus pour les 1%.

En tout cas, ca pourrait être pire pour les fermiers chinois.
On aurait pu les forcer à jouer à Starwars Galaxy ou Lineage 2.

Wotan
Champion Briznuk
Champion Briznuk

Nombre de messages : 409
Date d'inscription : 24/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Wotan le Mer 6 Sep - 11:53

voire Dark and Light, mais là c'est vraiment dégueulasse.

Wotan
Champion Briznuk
Champion Briznuk

Nombre de messages : 409
Date d'inscription : 24/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Invité le Mer 6 Sep - 12:09

J'imagine l'ambiance certains matins...

"Bon, les gars, y a un type qui nous a commandé un palouf lv 60 là, qui s'en charge ?"

(...)


Sinon, deux semaines pour monter un perso lv60 ?!? oO

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Zydrith le Mer 6 Sep - 13:24

Je dois être pessimiste mais je pense qu'il y a bien plus d'1% des joueurs qui utilisent ce type de service.

Vu le nombre de site existant, le fait qu'ils arrivent à se payer des encarts de pub sur certains site sur Wow, c'est que le marché doit être très très developpé.

Prenons l'exemple de la confrérie, faites un scan de l'hotel des ventes et vous verrez que la moitié des objets bleux sont vendus par des farmers.
Les centaines de Bijoux zul gurub, les bouquins de classes vendus toujours par 10, l'as de seigneur de guerre récupéré par des hackers sur le roi des ogres.

Lobi l'éternel niveau 1 qui vend de tout , du bijou Zg au foror pour Quel Serrar...il est présent depuis que je suis arrivé sur la confrérie.
Les 2 mages Tuowener et Guowener, qui squattent Zul Gurub matin midi et soir et l'éternet Rggui le fanatique des tortues....

Tout ca pour se faire le maximum de PO....et s'il reste sur le serveur c'est bien que ces sociétés arrivent à les vendre...

Quant à monter un level 60 en 2 semaines, ils n'ont aucun soucis car le personnage est joué 24H/24 par plusieurs personnes.
Pour mémoire, le premier level 60 à la sortie du jeu se fut Caù, de la guilde War Legend, avec 9 jours de /played à son actif.

Etes vous déjà aller faire un tour sur Ebay ? on y trouve une quantité de personnages à acheter à des prix hallucinant....
avatar
Zydrith
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 1776
Localisation : Maison de retraite
Date d'inscription : 09/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Mara le Mer 6 Sep - 15:07

Sans oublier ma chère Abram qui tourne toujours en rond à Azshara sur les dragons depuis bientôt deux mois...malgré de nombreuses plaintes. Et tant d'autres...tant d'autres...

Les 1% sont à mon humble avis bien dépassés. Les proportions doivent être sans doute moins importantes qu'aux US, mais il ne fait aucun doute que nombre de gens font appel à ce genre de services.

Ceci dit, comme ils restent tout de même facilement repérables, il suffit de faire attention à ce qu'on achète.
avatar
Mara
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dans un buisson
Date d'inscription : 28/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Rigormor le Mer 6 Sep - 15:43

Laissez moi vous conter une petite histoire, tout a fait hypothetique...

Je suis un jeune cadre dynamique. Je gagne plusieurs dizaines de centaines d'euros par mois, et comme c'est a la mode et que je fait ce que je veux de mon temps libre, je joue a WoW. Je monte 60 le soir et le week-end, arrivé au cap je fais quelques instances semi-HL, je trouve un equipement bleu gentiment...

Puis ma guilde ou mon alliance parte a MC. C'est dur, on wipe, du kipik tombe, on s'equipe...puis ca continue sur BWL, AQ... et re essais, et re nombreux wipe, encore pire qu'avant. En plus je suis en kipik, donc ca taxe encore plus pour réparer...fichtre. Je bosse moi, pas le temps de farmer les sous, les potions, le tissu pour les bandages....et je finis par ne plus pouvoir suivre... Tiens une pub pour un site.... Comment ?? 1000 golds pour 100 euros ??? Mais c'est pas cher ! En plus on arretera de me jeter des cailloux avec ma monture diesel, meme pas epique elle.

Un virement, pas grand chose en somme pour un cadre sans enfant et sans trop de charge, et le voila plus riche que son temps libre n'aurait pu lui permettre.

Ca marche pour d'autres choses aussi, comme le grade PVP impossible a suivre sur un vieux serveur, a part en 3/8 sur un seul avatar. Hop, dans 3 mois, je suis connetable et tout ca pour un prix modique.

Fin de l'histoire.


Mon avis personnel, c'est le fondement meme du jeu qui engrange ce genre d'entreprise. Le mode de fidelisation de WOW se base essentiellement sur un nombre ahurissant d'heures a passer pour pouvoir améliorer son personnage une fois le 60 acquis. Et pour tous les aspects du jeu, en raid, en solo, en PVP... Ajoutez a cela que la seule progression des personnage au niveau 60 correspond a la progression du materiel et des moyens "financiers" du personnage, ca donne un joli mélange.

Pire, je soupconne Blibli de ne sciemment rien faire, et pour deux raisons. Premierement, car c'est le risque de se retrouver avec un procès couteux qu'ils ne sont meme pas surs de gagner ; et hop, une juriceprudence sur les pattes, ca fait toujours tache... Deuxiement, on parle ici de centaines de farmers, donc d'autant de comptes. Je ne pense pas que les comptes sont piratés, mais bel et bien achetés et loués a Blibli...autant de clients en plus qui ajoutent des sous dans l'escarcelle...la boucle est bouclée, tout le monde est content....Sauf peut etre les joueurs.


Mais apres tout si cela nous deplait autant, pourquoi continuons nous a jouer ? Addiction, quand tu nous tiens !

Rigormortis. (un peu froid sur ce poste, mais c'est du a ma respécialisation Smile )

Rigormor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Gheryon le Mer 6 Sep - 16:55

"jeune cadre dynamique... gnagnagna euros par mois... équipement bleu... instances semi-HL..." Ok là-dessus je marche.

"Instances HL... wipe" Ah ben non, on ne "wipe" pas nous... Laughing

"100 € c'est pas cher" Stop. 100 € c'est un très bon restau avec une amie chère, un beau petit cadeau, altruiste ou hédoniste, 100 €, bien que je sois loin d'être à plaindre, c'est une durée de travail. Et c'est cher pour des tas de pixels (deux fois le prix du jeu, 6 mois d'abonnement).

"c'est le fondement du jeu qui engrange ce genre d'entreprises" Stop encore. Ce genre d'entreprises est un "exploit" d'une méconception malheureusement inévitable. Pour éviter cela il faudrait que Blizzard fasse... une enquête de moralité pour chaque ouverture de compte affraid

"je soupçonne Blibli de ne sciemment rien faire" Suspect ça m'étonnerait. Un fermier fournit ses services à virtuellement tous les joueurs. Autant de joueurs qui ne prendront pas le temps d'obtenir eux-mêmes ce que les fermiers proposent. Autant de joueurs qui atteindront plus vite les limites de WoW... et s'en lasseront avant de résilier leur abonnement, à quelques probables exceptions près.
Autrement dit, je pense qu'on pourrait quantifier un rapport entre le nombre de fermiers et le nombre de mois d'abonnement que Blizzard perd in fine avec les "non-fermiers". Si cela est fait sciemment, alors je cours relire mes bibles d'économie de marché Laughing

Le charme et le danger de l'espèce humaine, c'est notre imagination. Il n'y a pas de système conçu de nos mains que nous ne pouvons parvenir à améliorer, à modifier, altérer ou dont les règles ne peuvent être contournées, évitées, discutées puis remises en question. C'est le fondement de notre fonctionnement, avec ses bons côtés (la Révolution Française par exemple) et ses mauvais aspects (le délit d'initié par exemple).


WoW est un univers à part entière, dans lequel, si on prend le temps d'observer, on retrouve les comportements IRL... en exacerbé, la notion de sanction étant absente pour les joueurs "normaux" (à moins de le faire vraiment exprès), et franchement limitée (bannissement du compte ^^) pour les fermiers dont les actions seraient révélées, reconnues et... enregistrées (comment faire la différence entre Lobi, mule de fermiers chinois, et Mulo, mule commerçante des Briznuks ?). Des comportements regrettables, mais une fois encore pas étonnants pour autant.
avatar
Gheryon
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 816
Localisation : Loin...
Date d'inscription : 15/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Mara le Mer 6 Sep - 17:12

Mulo parle le français, Lobi non.

Avec Mulo tu peux discuter, avec Lobi, non.

Mulo te propose des objets en tout genre et de tous les cercles/ Lobi propose des objets rares haut niveau avec juste un lien vers un nom anglais.

Mulo ne pourra jamais te proposer les mêmes objets dans les mêmes proportions étant donné qu'une guilde ne fait pas que ça et qu'elle équipe ses mebres. Lobi, si.

Pour finir, Mulo est nettement plus sexy que Lobi.

Il suffit de faire un peu attention.
avatar
Mara
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dans un buisson
Date d'inscription : 28/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Invité le Mer 6 Sep - 21:25

Ne connaissant rien aux difficultés rencontrées par les lv60, je vais m'abstenir de commentaires. J'ignore tout des sommes nécessaires, engrangées et dépensées.

Par contre, il me semble que les pubs que je reçois régulièrement nous proposent plutôt quelque chose comme 1000 PO pour environ 50€. Le fait est que 50€ ce n'est pas une somme pour tout le monde. Maintenant, comparez le nombre d'heures de travail qu'il vous faut pour gagner 50€ au nombre d'heures de farming nécessaires pour engranger 1000 PO, je présume que le ratio est avantageux. Et à en croire le site web de cotation mentionné dans l'article, certains facturent même leurs services à 20€.



Blizzard a t-il intérêt à faire quelque chose ?
- Les farmeurs prposent de beaux objets bleus : ceux qui les achètent son contents, ceux qui achètent 1000 PO le sont également, tout va pour le mieux dans le meilleur des royaumes.

- L'inflation qui en résulte ? Bah, les effets à long-terme ne sont jamais perçus que par une minorité. Les conséquences ? Alors que la masse monétaire progresse, elle, à rythme constant ; les prix à l'HV augmentent, mais je ne vois pas en quoi c'est un problème, chacun s'y retrouve (enfin, à cette heure-ci, plus j'y réfléchis, plus la tête m'en tourne). L'économie s'en trouve perturbée, mais ni en positif, ni en négatif.

- Les comptes des fermiers rapportent de l'argent à Blizzard : c'est le petit bonus négligeable mais toujours agréable.

- Le risque d'apparition d'une jurisprudence en défaveur de Blizzard ? Oui, définitivement.

- Les joueurs gâtés (entendez : ceux qui ont acheté de l'or virtuel et atteignent plus vite les sommets du jeu) résilient-ils plus vite leur abonnement ? Je présume qu'ils sont bien moins nombreux que ceux qui le font devant l'impossibilité pour eux de fournir l'investissement nécessaire pour progresser au-delà du lv60.



Blizzard peut-il faire quelque chose ?
Les fermiers et leurs mules sont régulièrement signalés. Il suffirait à Blizzard d'interroger ces personnes, de constater leur impossiblité à parler la langue du serveur et de les exclure en conséquence ! Que cela soit difficile sur les serveurs anglais où s'ammassent tous ceux qui n'ont aucun serveur coorrespondant à leur langue natale, je suis d'accord, mais pas sur les nôtres. Par ailleurs, les champs des fermiers sont bien connus, il suffit de les inspecter de temps à autre...

Mais, évidemment, toute fermeture de compte entraîne avec elle le risque d'un procès et avec lui l'apparition d'une jurisprudence comme celle déjà mentionnée...

Mais, bien sûr, les fermiers pourraient toujours engager un traducteur capable de venir à la rescousse. Frais supplémentaires mais largement supportables.



Bizzard et la modération en général

Inexistante.

Le premier exemple est le triste constat que font tous les royaumes JdR sur l'indifférence de la majorité des joueurs quant au JdR.
"C'est quoi jdr ? lol"

Le second exemple est que vous pouvez débarquer sur un royaume étranger, y vomir une joyeuse soupe de nationalisme et de racisme, faits pourtant sanctionnés par les lois des pays d'origine de ces joueurs et les pays domiciles des serveurs et de Blizzard, et n'encourir aucune autre sanction qu'un blâme. Au bout de combien de blâmes se fait-on bannir au fait ? Bien malin qui pourra le dire... L'argent n'a pas d'odeur, c'est bien connu. Toujours la peur d'une jurisprudence ?

"Nous avons pris les mesures appropriées, nous vous remercions de nous avoir rapporté ces faits."
"De rien, je vous en prie, et quelles mesures avez-vous prises exactement ?"
"..."


Il est un peu tard et je me suis un peu énervé sur la modération de Blibli. J'espère ne pas avoir dit de bêtises. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Gehene le Lun 11 Sep - 2:14

Voilà voilà.... je fais ici mon premier post sur votre forum dont j'ai pu parcourir et apprecier la forte teneur et une belle rigueur intelectuelle! bravo!

Le sujet abordé ici me semble à la foi commun et original; commun puisque finalement le jeu vidéo obéit aux memes lois que le reste de l'économie et qu'actuellement il y a une multitude de produits de luxe que nous ne payons qu'une misère parce qu'à l'autre bout de la chaine des petites mains les produisent pour une misère (café, coton, produits electroniques, j'en passe et des meilleures).
Ce qui me semble original ici, et je rejoins le clan des sceptiques quand à "l'innocence" de Blizzard, c'est le comportement induit chez le joueur: j'en suis à mon troisième personnage lvl 60 et avouons le franchement, monter un personnage est une accumulation de quetes et de lvls mais arrivé au fatidique 60 il ne reste plus que l'accumulation de biens. Je suis souvent surpris de cette particularité humaine lorsque j'entend parler de grosses fortunes je ne peux m'empêcher de penser. "comment font ils pour ne pas arrêter de bosser, ramasser le magot et prendre de longues et luxueuses vacances?" dans wow c'est la meme chose tu rêves du t0 et quand tu l'as du t1 et ainsi de suite. Blizzard en bon commercant à de toute facon toujours une longueur d'avance et le système se répète à l'infini. Ce faisant je peux comprendre les joueurs qui achètent de l'or... solution de facilité pour pauvres occidentaux en mal de reconnaissance. Je peux comprendre la jouissance qu'on doit eprouver en brisant les règles du jeu et en savourant un instant une forme de toute puissance. Ce que par contre je n'arrive pas à comprendre c'est que comment, en faisant cela ils oublient que ce n'est qu'un jeu et qu'ils ne se rendent pas compte que si ils ont cédé à ces sirènes, c'est que probablement ils en ont oublié le plaisir et la substance.

Pour finir sur une note tout à fait lèche bottes Rolling Eyes Je suis extremement satisfait de constater "in game" et sur ce forum de l'esprit sain qui vous anime et n'en suis que plus fier de faire partie du clan^^.

P.S. quelqu'un pourrait m'avancer 1000po pour ma monture épique?

Edit Khän: Pourquoi pas Gehene *prépare des tonneaux de grog*
avatar
Gehene
Sergent Briznuk
Sergent Briznuk

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 10/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  BigHorn le Lun 11 Sep - 12:23

Après avoir mûrement réfléchi à la question, j'en suis arrivé à la conclusion que, bien que je réprouve ce genre de procédé d'un bout à l'autre de la chaine de production, je ne pense pas avoir le droit de le condamner ni de le critiquer en aucune sorte, puisque ce sont les joueurs comme moi (comme nous ? à vous de voir, je ne veux froisser personne) qui font qu'il y a une demande, même si nous ne faisons pas partie de ceux qui la satisfont (et y'a pas interêt, soit dit entre parenthèse, le premier qui serait surpris à le faire serait pendu la tête en bas et fouetté avec tout un assortiment d'instruments tranchants aux formes tarabiscotées faits pour aller fouiller dans les coins, non mais !).
La seule manière pour moi de m'autoriser à élever la voix contre cette pratique serait de résilier mon abonnement à WoW, refusant ainsi de cautionner un tel marché, mais ca, je ne le veux pas, et pourquoi ? Ben parce que je veux continuer à jouer, tout simplement. Je sais, c'est lâche, mais bon, je pense qu'on en est tous là, non ?
Quant à ceux qui trouvent cette position et cette logique tordue ou étrange, et bien je leur répondrai que de la même manière, j'ai horreur des gens qui se permettent de critiquer la politique ou les hommes politiques mais qui sont infoutus de lever leur gros cul du canapé pour aller voter sous prétexte que "De toute facon, c'est tous des pourris, et en plus y'a un super match à la télé cet après midi" (oui, je sais, ca sent le vécu, c'est normal, j'en connais des comme ca).

Quant à savoir si c'est illégal, si on peut l'empêcher, ou si blizzard se fait du fric la dessus, et bien... je ne suis ni juriste ni économiste, et je pense que même certain des plus pointus d'entre eux pourraient y perdre leur latin.
avatar
BigHorn
Lieutenant général Briznuk
Lieutenant général Briznuk

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 17/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Gourryssan le Lun 11 Sep - 12:35

D'un point de vue juridique en dehors de la charte de WOW qui est un contrat privé entre Blizzard et les joueurs il n'y a a priori rien d'illégal à être un gold farmer il s'agit d'un échange de biens et services.

Concernant la charte que je n'ai plus lu depuis un moment étant donné que d'un point de vue moral ils ne font rien de répréhensible à savoir qu'ils ne tiennent aucun propos racistes, sexuels etc etc là encore rien à redire.

Enfin quant à leur manière de jouer et bien ils payent un compte et l'utilisent comme bon leur semble et si ils programment des bots pour farmer à leur place et bien ils ne font là encore pas de mal car ils ne touchent pas à la structure du programme (enfin je crois) et quand bien même ils le feraient celà n'affecte pas les serveurs ni les programmes des autres utilisateurs. Enfin si on va jusqu'au bout du raisonnement ils faudraient aussi interdire les add on, qui modifient aussi le programme initial au départ.


pour finir quand aux sites qui proposent de l'argent virtuel contre des pièces sonnantes et trébuchantes et bien ma foie pourquoi pas il s'agit d'un échange de bien contre service absolument légal car non pris en compte d'un point de vue français par la législation comme étant quelque chose de répréhensible.
avatar
Gourryssan
Seigneur de guerre Briznuk
Seigneur de guerre Briznuk

Nombre de messages : 906
Localisation : Terre, Galaxie troisième à droite après le panneau marqué UNIVERS
Date d'inscription : 28/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Gehene le Mar 12 Sep - 9:36

le premier qui serait surpris à le faire serait pendu la tête en bas et fouetté avec tout un assortiment d'instruments tranchants aux formes tarabiscotées faits pour aller fouiller dans les coins, non mais !

ahhhh alors ca change tout! moi qui avait pas envie jusqu'à présent.... c'est quoi le site déjà?

Celui-là
avatar
Gehene
Sergent Briznuk
Sergent Briznuk

Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 10/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'argent surpasse la passion II

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum