finalement, une famille...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

finalement, une famille...

Message  Larme de Lune le Sam 20 Jan - 12:01

Cela faisait des cycles entiers que Larmedelune était à la recherche de sa famille. Fatiguée par tant de portes closes, Lassée par tout ces non-dits, plus d'une fois elle avait voulu baisser les bras. Cependant, maintenant elle semblait avoir un ami "du bon côté" de la barrière.

Tout commenca à la reception d'une missive. Le cavalier qui la lui remit ne fut guère bavard, un signe de tête, un demi tour, il avait disparut. Cette lettre... Elle avait changé le cour de sa vie ! De la fille unique d'une troll violée par un elfe, elle devenait l'un des enfants jumeaux, fruit d'un amour interdit qui coutât la vie à sa mère et son rang à son père. Cette nouvelle était de taille et Larmedelune en avait tout de suite informé son clan mais aussi son amie, Ealendil, pour avoir un second avis..

Le deuxième coup d'estoc que ces anciennes certitudes encaissèrent avant de vaciller, fût que l'être qui était son père, n'était pas comme elle le pensait jusque la repartit pour la nation elfique ou bien pour l'outre terre mais bien présent dans son monde, sa réalité !
Les recherches furent longues, et ce fût finalement grâce a l'amie a laquelle Larme s'était confié que ce père fût retrouvé. Dans un manoir bien connu des voleurs mais caché aux yeux du monde, il attendait, bannit par sa propre race, qu'un retour s'annonce par la venue de son fils et héritier...


Ce fût ce qui écroula le dernier mur des certitudes de Larme. Un Fils. Damoclès avait il choisit de laissé cette épée au dessus de sa tête pour la punir de cette recherche filiale ?
Comme le disait un sage troll il y a fort longtemps, "La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien." et c'était devenu une maxime pour Larme. Elle connaissait a peine l'étendu de son ingorance et rien d'autre...


De retour a Fossoyeuse, Elle ne voulait pas se laisser décourager. Une père retrouvé, un frère encore manquant, elle devait savoir qui c'était ! Elle se retira longtemps dans les couloirs froid de cette grande ville autrefois splendide, mais un jour, Ealendil lui fit parvenir une missive. On la prévenait qu'il était dangereux de chercher dansle passé. Furieuse par cette tentative de la controler, et furieuse qu'on lui fit comprendre par l'intermédiaire de son amie que par sa faute personne n'était en sécurité, elle demanda audience à l'ambassadeur Tristesoleil.

Attendre, toujours attendre... c'est ainsi que se résumaient les heures passées devant la porte des appartements royaux ou l'ambassadeur avait pris résidence depuis l'invitation de la banshee. On l'a fît néanmoins entrer. Sylvanas et Varimathras semblait absorbé par une carte décatie où les maleterres étaient présentes.
Tristesoleil la fît venir à lui. Elle avait a peine annoncé le but de sa visite que cet ambassadeur elfe semblat contrarié. Il semblait ne pas vouloir se pencher sur le sujet, et encore moins aimer nepas controler cette conversation entièrement. Après maintes périphrases, digressions et autres tentatives de changement de conversation, il congédia purement et simplement Larme.

La maîtresse des paladines qui raccompagnia Larme lui glissa un mot, un rendez vous secret, dans les entrailles de Fossoyeuse. Elle en était sûre, Maitenant, elle avait une piste.

Cette paladine fût bref, Larme était en danger, elle lui remit un papier griffoné et s'en alla aussi rapidement qu'elle était arrivée en retard...

Malgré les glyphes elfiques, les runes diverses et le manque de pratique, Larme arriva a déchiffrer la mot griffoné mais aussi la lettre sur laquelle était inscrit celui ci.
"Vos enemis sont proches il ne veulent pas d'une troll dans leur aristocratie, quand a lui il n'a pas connaissance de votre existence" disait le mot. Quant à la lettre, c'était une lettre à entète stylisée, que le magistrat elfe de fossoyeuse avait recu, les termes en étaient clairs : ne pas laisser cette troll s'approcher
de son frere, qu'elle qu'en fut le moyen. La lettre était signée par un ordre de paladin fort connu pour leur jusqu'au-boutisme.

Les informations nombreuses et pourtant sans substances qu'avait aquis Larme après tant d'effort semblaient menées droit vers La cité elfe de Lune argent et c'était loin d'enchanter la troll.

Prenant son mal en patience, elle se demanda comment trouver ce frère qui ne connaissait pas même son existence ? Comment être sûr qu'il ne la rejetterai pas comme le faisait ces paladins ? Et surtout, si lui était lui-même paladin, que faire ?


[color=mediumturquoise][color=sienna]Dans un moment où les perspectives sont à la fois vastes et inacessibles comme ce moment la Larme se tourna vers la prière, elle fît tout ce qu'on lui avait appris au monastère, pendant son entrainement, et pendant ses errances.
Un matin, un vélin salit par le temps pluvieux de la veille fût glissé sous sa porte, bien entendu personne n'avait vu qui que se soit.. Et ce furent ces mots qui la figèrent et la soulagèrent à la fois :


"Je connais votre existence, mes maîtres ne m'autoriseront aucunement à vous parler un jour. Sachez être patiente, le temps viendra où votre frère saura que vous êtes ici. Je veille sur lui, à bientôt. La..èn de .... argent"

Le nom avait été éffacé mais le message était clair Quelqu'un voulait l'aider, quelqu'un de proche de son frère, elle n'auraitplus qu'à attendre, encore et toujours, qu'on lui fît signe...
avatar
Larme de Lune
Grunt Briznuk
Grunt Briznuk

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Ealendil le Dim 21 Jan - 17:41

Ce dernier message a tout l'air d'un piège où je ne m'y connais pas ! Il faudra nosu rendre à Lune d'argent pour enquêter.
avatar
Ealendil
Sergent-chef Briznuk
Sergent-chef Briznuk

Nombre de messages : 146
Age : 45
Localisation : 6 pieds sous terre et à 2 doigts de s'ennuyer
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Ealendil le Mer 24 Jan - 11:48

Larmedelune se dirigeait la forteresse de Ravenholdt, elle avait grand besoin des connaissances de son père.

Récemment elle avait été approchée par une personne qui se disait proche de son demi-frère. De l’individu, elle ne connaissait que quelques lettres de son prénom, encore visibles sur une missive. la chance lui sourit car son père connaissait l’homme, qu’il décrivait comme droit et juste. Sitôt en possession de l’information, Larmedelune s’était empressée d'en faire part à son amie Ealendil. Toutes deux s’étaient rendues dans la cité elfique de Lune d’Argent afin d’enquêter sur l’Ordre des chevaliers de sang. Ealendil avait alors proposé de se rendre sur place, sous les atours d’une elfe afin d’enquêter sur l’individu mystérieux. Malheureusement, si Ealendil avait bien l’apparence d’une elfe, grâce à un artefact magique de nom d’orbe de tromperie, elle avait gardé la démarche des réprouvés, peu habituée qu’elle était à se déplacer dans un corps autre que le sien. L’expérience s’était révélée désastreuse et de nombreux magistères, interpellés par le comportement étrange de cette elfe avait rapidement mit fin à la métamorphose, révélant ainsi une réprouvée. L’horreur se lisait sur leurs traits… Une espionne ? Une goule ? Un membre du Fléau ? Ealendil enfourcha son destrier squelettique et prit la fuite… Sa mission avait été un échec total… Elle allait devoir informer son amie de sa piètre tentative. Plus inquiétant, l’ambassadeur elfe présent dans les quartiers de Dame Sylvanas avait reçu instruction de demander des comptes à la Dame Noire. Celle-ci avait paru contrariée par les accusations formulées.
avatar
Ealendil
Sergent-chef Briznuk
Sergent-chef Briznuk

Nombre de messages : 146
Age : 45
Localisation : 6 pieds sous terre et à 2 doigts de s'ennuyer
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Larme de Lune le Ven 26 Jan - 10:01

à l'annonce de cet échec, Larmedelune se tourna vers son clan bien aimé. Si les grands moyens devaient être employés, elle ferai confiance à ces fiers membres, leur décision serait la bonne.

C'est ainsi qu'elle s'exprima, d'une voix claire : " Mes amis, J'ai parlé à mon père, La missive fût envoyé par Lathèn de Luned'argent. " elle marqua une pause pour que le nom fut connut de tous. "D'après lui il s'agit d'un très jeune chevalier de sang, il est droit et loyal mais il est surtout aux ordres de ses pairs. Ce qui l'étonne c'est le fait qu'il m'ait contacté. Pour ceux qui ne le savent pas, Lathèn est la personne chargée de surveiller mon frère, (ce n'est pas mon frère) cependant ne soyez pas violents avec lui pour le moment nous ne savons guère quelles sont ses intentions.. Si jamais vous le croisez, Sil vous plait, essayez d'en apprendre d'avantage, merci !"

Sur ces mots Larme de Lune repartie en direction de Lune d'Argent l'ancienne capitale des hauts elfes qui maintenant "baignait" dans le sang.


Dernière édition par le Mar 30 Jan - 9:50, édité 1 fois
avatar
Larme de Lune
Grunt Briznuk
Grunt Briznuk

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  BigHorn le Ven 26 Jan - 11:49

Si par ma vie ou ma mort je puis vous être utile, alors mes cornes sont vôtres.

Le dénouement de cette quête semble maintenant proche, et j'espere pouvoir en assister à la conclusion, qu'elle soit tragique ou heureuse, et peut-être même à y prendre part.

Courage, Larmedelune ! Tes tourments touchent à leur fin !
avatar
BigHorn
Lieutenant général Briznuk
Lieutenant général Briznuk

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 17/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Ealendil le Ven 26 Jan - 13:17

J'ai croisé un détachement de chevaliers de sang (10 paladins au total) qui quittait Fossoyeuse ce midi. Je me suis cachée en les apercevant, j'espère qu'il ne sont pas à mes trousses. Quoiqu'il en soit, je ne pense pas retourner à Lune d'Argent avant un petit temps, je vais me faire oublier. Mais si je peux t'aider en dehors de la cité, fais-moi signe Larmedelune. Disons que je ne dépasserai pas les limites de la cité reconquise.
avatar
Ealendil
Sergent-chef Briznuk
Sergent-chef Briznuk

Nombre de messages : 146
Age : 45
Localisation : 6 pieds sous terre et à 2 doigts de s'ennuyer
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Ealendil le Lun 29 Jan - 8:33

Quelle étrange rencontre ! Larmedelune, il faut absolument que nous nous voyons, j'ai des choses importantes que je dois te dévoiler, qui concernent, tu t'en doutes, ton frère ! J'ai rencontré son protecteur... J'espère ne pas avoir été trop sèche envers lui... je prenais sur moi, mais c'est plus fort que moi, je déteste les elfes de sang, qui plus est, paladins !!! je l'ai planté là quand il a évoqué le nom d'Arthas, tu comprendras pourquoi...

A bientôt mon amie !
avatar
Ealendil
Sergent-chef Briznuk
Sergent-chef Briznuk

Nombre de messages : 146
Age : 45
Localisation : 6 pieds sous terre et à 2 doigts de s'ennuyer
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  BigHorn le Lun 29 Jan - 9:15

*trépigne d'impatience*


La suite ! La suite !
avatar
BigHorn
Lieutenant général Briznuk
Lieutenant général Briznuk

Nombre de messages : 475
Date d'inscription : 17/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Larme de Lune le Lun 29 Jan - 22:01

Les jours passaient et se ressemblait dans la capitale elfique. Larmedelune était lasse de tout ce clinquant, tout cet or dont les elfes étaient friands. L'odeur âcre des flambées orgrimmariennes lui manquait. Certes depuis peu les bruits des montures de son peuple étaient de plus en plus fréquents et même si son sang elfique appréciait la vie luxueuse et coûteuse de la capitale, son sang troll criait d'en découdre avec les chevaliers qui tenaient son frère dans l'ignorance de son existence.

*Ce matin semble être propice pour une petite inspection* pensa Larme à son réveil. L'auberge où elle était descendue, fortement fréquentée, lui permettait un anonymat tout relatif et l'absence en ce début de matinée des chevaliers de sang semblait une aubaine pour descendre étudier leur « petits secrets ».

Il lui faudrait bien la journée pour noter les rondes, les visages, les lieux qu'elles devraient traverser car ce soir c'était décidé, elle emmènerait Ealendil son amie réprouvée.

Un simple contact mental avait suffit, Ealendil serait bientôt avec elle. L'attente fût courte mais insupportable pour les nerfs. La chaleur dégagée par le coursier d'un autre plan qu'avait invoqué Ealendil pour venir fût un soulagement, la "petite sortie" pouvait commencée.

Une première vague de garde... elles s'accroupissent. Des éclats de voix.. Derrière un poteau personne ne les trouvera.

Elles se connaissaient à présent et chaque signe, chaque mimique était sujet à interprétation de la part de sa compagne.

Enfin elles entrèrent, la porte presque invisible aux non avertis n'étaient pas gardée, sans doute pour ne pas attirer les curieux.
L'escalier était de simple facture, enfin aussi simple que pouvait se le permettre la plus grande puissance d'une capitale elfique, il descendait en colimaçon de plus en plus profond jusqu'à disparaître dans les ténèbres pourpres de voiles et de rideaux.


"- N'oublies pas mon amie, Nous sommes des émissaires de nos capitales. Nous venons étudier les ressources magiques que nous partagerons désormais. Quoi qu'il arrive ne nous contredisons pas.. Et surtout si cela tourne mal..." Larmedelune n'eut pas le temps de finir sa phrase.

"-Nous sortirons ensembles ou nous ne sortirons pas." prononça distinctement Ealendil afin de clore le débat. Point n'était place ici pour envisager un scénario qui se finirait au bout d'une corde.

Un signe de tête.. Un sourire.. Elles se lèvent et dépassent le mur de rideaux et de voiles.

Un long couloir s'étend à leur gauche. Les lampes arcaniques laissent deviner un tapis épais et pourpre de facture supérieure sur le sol. Les murs sont peints avec élégance. Du fond de ce couloir s'échappe par intermittence de sombres mélopées entrecoupées d'éclairs arcaniques au rougeoiement inquiétant.
Le couloir semble être une véritable épreuve pour les nerfs d'une simple prêtresse.


Un pas, une respiration, un battement de coeur, tout semble lui crier de faire demi tour mais la résolution est la plus forte et la présence de son amie démoniste est bien plus réconfortante que son propre stress peut être effrayant.

Au bout du couloir une salle se dévoile. Une petite dizaine de personne est présente et aussi cette.. Chose emprisonnée par la magie de puissants magistères de l'ombre.

Plus un murmure, plus une parole. La situation est critique mais Larmedelune sait comment distraire « l'ennemi».

*Concentre toi sur cette créature, je m'occupe d'eux* chuchote elle a Ealendil.

-" Bonsoir Mes seigneurs ! Enchantée de vous rencontrer mais laissez moi tout d'abord me présenter. Nous sommes les émissaires envoyées par nos peuples afin de partager nos.. *Larme sourit a un jeune elfe qui semble tout à fait prêt a la croire* nos.. Petits secrets dirons nous."

Ne laissant guère le temps à son assistance de se remettre d'une telle déclaration, aussi improbable que fausse, Larmedelune se place de façon a ce que l'assistance en la regardant ne voit pas ce que son amie peut faire.

Ealendil sembla fascinée, la créature issue d'un autre plan génèrait une telle quantité d'énergie que les magistères devaient certainement la soutenir pour ne pas qu'elle s'effondre sur elle même et provoque la naissance d'un second mælstrom (comme il se passa a la fin de la guerre des anciens) ou bien...
Une onde.. Un soupir.. Non.. Une Plainte ! Aussitôt prises au dépourvu, Larmedelune et Ealendil se regardèrent, une seule chose dans leur esprit : Vite ! Il fallait sortir !

"En tout cas je vous remercie de votre accueil si chaleureux mes seigneurs et je pense que nos maîtres seront forts satisfais de ce que vous nous avez livrer. Nous allons prendre conger car la route est longue jusqu'à Orgrimmar..." conclua Larme avant de se diriger prestement vers la sortie, suivie d'Ealendil.

"Dame émissaire !" fît le jeune mage qui avait été si facile de manipuler.
"Oui ?"
"Serai je assez présomptueux pour vous demander une entrevue... privée ?"
*Quel idiot.. Ces elfes pensent ils donc tous avec leur -mot troll intraduisible- ?* pensa Larme
"Seul l'avenir nous le dira, mais je vous informerai "personnellement" de mon éventuel retour Ici." Fît Larme un sourire des plus ravageur sur les lèvres alors que son amie sortait discrètement.

Se tournant à nouveau, Larme passa la porte et se retrouva seule avec la démoniste. D'abord d'une démarche distinguée, puis d'un pas pressé et enfin dans une semi course, les deux espionnes arrivèrent au bas de l'escalier.

"Tu as entendu ?" fît Larme.
"Toi aussi ? Je n'ai pas rêvé, cette créature est.." répondit Ealendil.
" PRISONNIERE !! " firent elles ensembles.

La source du pouvoir elfique... Le puit de soleil ayant disparut ils l'ont remplacé par cette "chose" mais qu'était elle ? D’où venait elle ?

Larme était venue pour trouver d'avantage d'information sur son frère ou sur les chevaliers de sang mais elle ne s'attendait pas à découvrir autant de choses et pourtant si peu de faits...

"Une chose est sûre, ce n'est pas un démon" finît par dire la réprouvée.

Discrètement elles ressortirent, évitèrent les nouveaux gardes en poste et allèrent à l'auberge. La nuit promettait d'être longue, elles allaient argumenter entre elles, deviser, poser des hypothèses... mais elles allaient surtout percer ce secret que les elfes semblaient si enclin a caché aux yeux du monde : M'uru
avatar
Larme de Lune
Grunt Briznuk
Grunt Briznuk

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Ealendil le Mar 30 Jan - 13:34

Ce M'uru me fait d'ailleurs penser à certains êtres magiques rencontrés à Shattrath dans le centre-ville, à proximité des portails vers les capitales d'Azeroth. Même si ceux-ci ne semblent pas magiquement entravés... Si cet être est vivant, je le plains. Si les elfes tirent quelque force de cet être et s'il venait un jour à se libérer, je crains pour leur vie... Encore faut-il que ce M'uru aie une conscience...
avatar
Ealendil
Sergent-chef Briznuk
Sergent-chef Briznuk

Nombre de messages : 146
Age : 45
Localisation : 6 pieds sous terre et à 2 doigts de s'ennuyer
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Ealendil le Mer 31 Jan - 9:39

Ealendil était d’humeur maussade. Ses enfants étaient en vie, du moins l’un d’entre eux, le plus jeune. Pouvait-on parler de vie ? Oui, l’enfant se déplaçait, riait, … Mais il était devenu, comme tous les habitants de Stratholme, un monstre sous le joug du Fléau. La démoniste n’avait pas la force de mettre un terme à cette non-vie. Elle ne survivrait pas à une deuxième séparation. Peut-être existait-il un remède à la maladie qui rongeait son fils ? Après tout, les réprouvés avaient sauvé Ealendil et bien d’autres de la domination du Roi Liche. Malheureusement, les réprouvés avaient subi de plein fouet la venue récente de Kel Thuzad dans Lordaeron. La proximité de sa nécropole volante Naxxramas garantissait un contrôle mental absolu sur les zombies du Fléau. Selon certains apothicaires, seul la défaite du Seigneur-Liche de Naxxramas donnerait une chance à d’autres réprouvés. Mais qui oserait l’affronter ??? Seuls quelques héros ont pu, un bref instant, donné du répit aux réprouvés. Mais rapidement Kel Thuzad revenait, encore et encore. Protégée par son phylactère, la Liche pouvait rapidement reprendre une forme dans Azeroth.

Ealendil n’était clairement pas prête. Elle ferait long feu dans la nécropole et peut-être retomberait-elle sous l’influence du Fléau en cas d’échec… Non, vraiment, c’était de la folie.

Alors qu’elle réfléchissait, un passant lui murmura à l’oreille. Interloquée, la démoniste s’arrêta. Face à elle se trouvait un Elfe de sang, de fort belle prestance. Il arborait fièrement l’uniforme des chevaliers de sang, l’ordre des paladins de Lune Argent.

- Je me nomme Lathèn Dame Démoniste, je crois savoir que vous êtes une bonne amie de Dame Larmedelune ?

Ealendil se retourna aussi rapidement qu’un animal. La lueur s’intensifiait dans son regard. La haine déformait sa chair flétrie.

- Que me veux-tu elfe maudit ? Je ne parle pas à ceux de ton espèce…
- Ma Dame, je viens vous demander un service.
- Tu ne manques pas de culot misérable !
- Je pense que vous étudierez ma demande, car je peux offrir énormément. Du moins ma proposition intéresserait-elle votre amie…

Un long échange s’ensuivit. Après des discussions qui parurent interminables, Lathèn pointa du doigt en direction de l’entrée de Ragefeu. Ealendil tourna la tête à 180° et s’empressa de réajuster ses vertèbres. Au loin, un démoniste Elfe remontait le chemin suivi d’un marcheur du vide. L’Elfe était bien plus petit que les elfes de la nuit, il s’agissait donc également d’un elfe de sang.

- Ma Dame, je crois que vous vous doutez de l’identité de cet individu ?
avatar
Ealendil
Sergent-chef Briznuk
Sergent-chef Briznuk

Nombre de messages : 146
Age : 45
Localisation : 6 pieds sous terre et à 2 doigts de s'ennuyer
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Larme de Lune le Mer 20 Juin - 9:29

[HRP] Comme vous savez par mon absence mon RP fût quelque peu saccadé. Je résume donc pour pas que vous ayez à tout relire.

Larmedelune a appris que sont père était encore en vie et lié magiquement au manoir de hautebrand (celui des voleurs). Il lui révéla qu'elle avait un frère.
Aussitot elle partit pour Luned'argent afin d'en savoir plus avec son amie Ealendil. Plusieurs soirées sans aucune découverte s'en suivirent jusqu'a ce qu'elle reparte dans son monastere.
Là, une missive lui fût remise sous sa porte lui expliquant qu'elle avait un ami qui veillerai sur son frère mais que la situation était trop dangereuse pour le moment, le nom était illisible.
Repartie voir son père pour plus de renseignement, elle apprit qu'il s'agissait de Lathèn de Lune d'Argent, un noble d'une famille respectée, très prometteur au sein des disciples d'Uther (mais que les chevaliers de sang veulent faire leur.)
Son amie Ealendil rencontra se dénommé Lathèn qui, en signe de bonne foi, lui montra qui était le frère de Larme.
Larmdelune repartit alors pour Lune d'argent afin de retrouver cet Elfe.

Voici ce qui arriva...
[/HRP]
avatar
Larme de Lune
Grunt Briznuk
Grunt Briznuk

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Larme de Lune le Mer 20 Juin - 9:48


C'était un soir. Sortant de l'auberge elfique où elle séjournait depuis plusieurs lunes, la jeune troll était tombée nez à nez avec un paladin aux traits si fins que la reine Azshara eût put être jalouse de tant de beauté. Mais il s'agissait bien la d'un homme et sa voix musicale comme ses congénères elfes ne tarda pas à se faire entendre.
Une brise d'été.

-" Nous n'avons guère le temps, Dame Larmedelune je suis venu vous avertir que votre vie est en danger. Votre famille est sur le point de venir ici pour… que vous cessiez d'être une gène."

Le ton semblait sincère et dur mais pas hautain. Il possédait une de ses indescriptibles choses qui vous porte à croire tout ce que la personne peut vous annoncer. Cependant, la méfiance naturelle de Larmedelune ne la quitta pas tout de suite.

-" Je crains de ne pas comprendre ce à quoi vous faites allusion. Je me nomme effectivement Larmedelune mais je suis ici uniquement pour profiter du luxe que peut offrir cette si pittoresque cité !"

-" Cessons ces enfantillages !" Le ton était impérieux mais suppliant à la fois. " Vous n'ignorez pas que je risque ma vie pour être venu." L'elfe la pris alors par le bras et l'attira dans un bosquet où les bruits réguliers des bottes de mailles et de plaques se firent bientôt entendre. "Je me nomme Lathèn et je n'ai guère le temps de jouer au chat et à la souris. Soyons honnêtes au moins pour nous sortir de ce mauvais pas."

Larmedelune n'eut plus le coeur de jouer la comédie. Si une fois dans sa vie elle devait faire confiance à un autre être pensant, ce serait maintenant ou...Jamais. Elle choisit maintenant.

-" Paladin, nous ne nous connaissons pas et visiblement vous m'avez dit vrai sur beaucoup de choses à moi et à mon amie réprouvée. Maintenant vous risquez gros encore une fois pour moi. Qu'y gagnez vous ?" chuchota elle d'un souffle.

Lathèn sourit, éclat fugace d'une innocence qui visiblement l'avait quitté il y a peu.

-" Notre peuple est en sursit. Les chevaliers de sang ne sont rien d'autre qu'une gangrène qui nous asservira un jour ou l'autre aux pires démons. Je suis paladin. La lumière me guidera jusqu'à la mort et plus loin encore." répondit sans trembler le fils du Soleil.

Les chevaliers de Sang venu cueillir Larmedelune étaient occupés à mettre à sac la petite auberge, c'est à ce moment que la troll et le Quel'dorei sortir de leur cachette pour se mêler à la foule du début de soirée.
Apres quelques minutes, ils arrivèrent au Bazar de Luned'argent. Au coin de la banque, une patrouille de chevalier apparut. Aussitôt repérer par la haute taille de Larmedelune, ils avancèrent droit vers eux, déterminés mais en marchant. Ils ne semblaient pas avoir vocation à troubler l'ordre public. Et peut être cela avantagerait il les fuyards.

*Nous ne passerons pas, essayons de fuir par la malebrèche* fût tout ce que la jeune prêtresse capta du contact mental de son nouvel ami mais peu de choix s'offraient à elle. Elle suivit donc Lathèn d'échoppe en échoppe pour arriver face à la porte monumentale qui fermait l'accès à la partie dévastée de la capitale dorée. Chance ou prévision de ce compagnon, aucun garde ne gardait cet endroit.

Le regard concentré, Lathèn s'approcha du loquet gigantesque et essaya de le faire jouer... sans succès. C'est alors que de la foule s'éleva une voix suave et féminine, bien que rauque.

-"Alors comme ça, tu emmènes une troll batifoler dans la male brèche ? Que diras Naneetha si elle apprend que tu lui es infidèle ?"

Lathèn sursauta et se retourna en cherchant quelqu'un du regard. Et il la vît. Menue, cheveux de feu, le prochain magistère de sa famille se tenait assise nonchalamment sur une caisse non loin.

-"Shandrill, ne dit pas de sottise et aide moi. Les chevaliers sont à nos trousses. Tu ne veux pas voir ton frère au bout d'une corde j'espère !"

-" Ca je ne sais pas encore.." répondit la nouvelle venue avec un sourire espiègle.

-"Arrêtes ce jeu ! Tu es peut être l'élue du Brouillard Ethérien mais je reste ton aîné."

-" Ne t'inquiètes plus des gardes je vais gagner un peu de temps." fit elle après un clin d'oeil. Elle commença à s'éloigner "C'est un verrou magique Lathèn, ne l'oublie pas." Lança t elle avant de disparaître.

Lathèn sourit. Elle était encore bien jeune cette soeur et pourtant elle savait ce qui était juste et pour ça il remercia la lumière.
Le problème restait malgré tout entier. La porte ne s'ouvrait que sur commande magique mais laquelle ? L'elfe regretta soudainement ses siestes pendant les cours de l'instructeur Antheol.

-" Difus fus ziondeh ting ackee sca skam wi nyamanpo smadda yi yahsoda fu skam mek weh smadda deh'yo craaweh ! " Scanda Larmedelune. Aux à guets, aucun son ne parvint à leurs oreilles, puis lentement, un tintement de l’intérieur leur appris que la formule d’ouverture avait fonctionné.

-« Je suis avant tout une prêtresse ne l’oubliez pas mon ami. » sourit la troll.

Sans plus attendre, elle se glissa dans l’entre bâillement de cette porte. Lathèn jeta un regard par-dessus son épaule. Ce qu’il vit le fît sourire, Shandrill avec toute l’innocence qu’elle pouvait sur jouer, s’excusait d’avoir utilisé par mégarde une nova de givre près des gardes de sang. Pour peu de temps, cela les ralentirait. Il devra penser à la remercier. L’adonis elfique se tourna et entreprit à son tour de passer la porte.

Un picotement léger et la sensation étrange du sang brûlant coulant sur une lame glacée. Il s’en était fallût d’un cheveu pour que Lathèn ne se transperça lui-même la gorge sur la pointe de l’énorme épée tendue vers lui.
Au bout de cette épée, une Elfe. Son uniforme noir de jais était surligné de fils écarlates qu’on eut dit teinté de sang. Aucun doute possible. Il s’agissait d’une des leurs. Lathèn respira difficilement et du coin de l’œil vit Larmedelune étendue sur le coté.

-« Mon petit Lathèn… Quel dommage que nous en arrivions à de telles extrémités… » Fit l’elfe avec une moue réprobatrice. « Moi qui t’avais montré comme ton avenir pouvait être radieux pour peu que tu sois à mes côté. Mais maintenant, tu comprends bien que je ne suis plus en mesure de parler d’avenir avec un... » Les mots semblaient lui écorcher les lèvres « un disciple d’Uther. »

-« Comment oses tu prononcer même son nom. Alors que tu n’est que la chienne de garde de… » Lathèn s’interrompit sentant la pointe de l’épée se faire plus incisive.

-« Quelle morgue ! Quelle fougue ! Hum, continues comme cela cher ange et si ce n’est pas un autre, je t’égorgerai. »

Lathèn garda le silence. Mieux valait un honneur bafoué que perdre de vue l’essentiel : sauver le plus de personne possible des chevaliers de sang. Larmedelune remua mais ne repris pas conscience. Elle respirait régulièrement et ne semblait qu’assommée. La lumière seule savait ce que les chevaliers leur réservaient. Poussé par la garde qu’ils avaient distancée plus tôt, Lathèn se mit en route pour le cachot qui l’attendait.

Larmedelune et lui était maintenant séparés, le sort en était jeté.
avatar
Larme de Lune
Grunt Briznuk
Grunt Briznuk

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 04/11/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: finalement, une famille...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum